ALIMA recrute Anthropologue Chargé.e de La Mobilisation/Engagement Communautaire en faveur de la riposte Ebola…

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !

Le 14 février 2021, la Guinée a déclaré une nouvelle épidémie d’Ebola suite à la confirmation de trois cas de la maladie à virus Ebola (MVE) dans le sud-est du pays.

Face à cette situation et vue l’évolution de l’épidémie, ALIMA a lancé le 17 février une mission exploratoire dans la zone et a lancé une action en  soutien aux autorités sanitaires afin de contribuer à limiter la propagation de l’épidémie et contribuer à réduire la mortalité associée à Ebola à travers les volets suivants :

–          Délivrer des soins standards optimisés aux patients suspects et confirmés Ebola

–          Réduire les délais d’admissions en décentralisant les capacités de prise en charge

–          Mettre à disposition les médicaments thérapeutiques spécifiques à la MVE pour le traitement de la maladie et proposer la prophylaxie si valider par l’ANSS

–          Soutenir les capacités de testing pour qu’elles soient au plus proche des patients

–          Soutenir la mise en place d’un plan de riposte global adapté

TYPOLOGIE DU POSTE

Lieu de Mission :     N’Zérékoré, Guinée

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3  : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

  • Le ou l’anthropologue rend compte hiérarchiquement au Coordinateur Projet de la base sur laquelle il se trouve. Il/elle a un lien fonctionnel avec le référent d’activité du siège.
  • Collabore étroitement avec le département psychosocial, l’épidémiologiste et les équipes médicales et avec les services supports et au besoin il les intègre dans certaines activités de mise en confiance des communautés ciblées.

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Sous la responsabilité du coordinateur Projet et avec l’appui, l’anthropologue est chargé de la mise en œuvre et du bon fonctionnement du volet promotion de la prise en charge EBOLA dans les communautés de la zone de santé de selon les principes d’ALIMA. Il/Elle veille à ce que ses équipes placent l’écoute, le dialogue et l’empathie au centre des comportements individuels pour atteindre l’objectif de faciliter l’accès aux services offerts par ALIMA.

Il aide à la compréhension générale du contexte politique et social.

Il fournira un appui technique à l’équipe de gestion de l’incident et aux partenaires dans la mise en œuvre des stratégies, programmes, évaluations rapides sur le terrain, évaluations des risques et protocoles d’enquête dans le cadre de la surveillance intégrée des maladies en mettant l’accent sur les particularités culturelles, linguistiques et autres qui pourraient s’appliquer au domaine d’affectation.

L’anthropologue apporte son concours de la construction des stratégies opérationnelles en faveur de la lutte contre Ebola. Pour cela, il assurera les tâches suivantes :

Il est le manager fonctionnel des responsables d’activités HP de l’ensemble des activités d’Alima

  • Établit, avec son équipe, des liens de confiance avec les “personnes qui comptent” dans les communautés ciblées autour des cas récents et des personnes (ou des familles) refusant de se faire soigner. Ces personnes sont soit des leaders formels, soit informels, soit religieux, soit des tradipraticiens et autres herboristes et féticheurs.
  • Avec son équipe maintient une relation étroite avec les personnes guéries et leur entourage pour les encourager dans la promotion de l’activité de prise en charge de Alima (appui de épidémio, personnel médical du CTE pour participer à cette promotion.
  • Développe en coordination avec l’épidémiologiste, une liste de contacts et un mapping précis des zones prioritaires à approcher. Inclut les patients guéris dans le dispositif de dialogue.
  • Mener des enquêtes sur le terrain à l’aide de méthodes de recherche anthropologique appliquée pour mieux comprendre les perceptions et comportements communautaires relatifs à la riposte à Ebola ou susceptibles d’avoir un effet sur celle-ci, y compris, mais pas exclusivement, les moyens de subsistance, les comportements en matière de recours aux soins de santé, les pratiques funéraires et d’inhumation.
  • Organiser des groupes de discussion, des entrevues individuelles avec des partenaires clés, notamment les leaders communautaires, les intervenants sanitaires de première ligne, et d’autres jugés utiles en lien avec les actions Ebola d’Alima sur le terrain.
  • Faciliter l’intégration des questions socioculturelles et d’autres questions contextuelles dans les activités de communication sur les risques, mobilisation sociale, prise en charge des patients et engagement communautaire mises en œuvre au sein des groupes religieux et traditionnels, parmi les leaders politiques, les groupes de jeunes, de femmes, et les survivants de la maladie à virus Ebola, entre autres, pour établir des rapports avec les communautés et gagner leur confiance.
  • Appuyer le pilier communication sur les risques, mobilisation sociale et engagement communautaire de la riposte à Ebola et participer aux réunions de coordination.
  • Propose et développe des outils de communication adéquate par rapport à l’analyse de la situation

Il/elle assure la coordination de son activité avec les autres organismes de riposte, afin de s’intégrer en partie dans la réponse globale mais également travailler avec les relais communautaires sur les messages clés relatifs au CTE et la maladie. Pour cela, il/elle s’assure qu’ALIMA est représentée dans les différentes commissions (commission vaccination, Commission Communication – sensibilisation, Commission PEC, Commission surveillance, Commission psycho-sociale)

PRESTATIONS

  1. Rencontres avec les membres concernés de la fourniture en temps opportun des apports aux activités d’engagement communautaire et d’autonomisation des communautés en cours dans le cadre de réunions périodiques avec les parties prenantes ;
  2. Rapport(s) de synthèse basé(s) sur des investigations sur le terrain qui mettent en lumière les aspects principaux des facteurs sociaux, culturels et comportementaux associés à la flambée d’Ebola ;
  3. Recommandations concernant la manière d’établir le dialogue avec les communautés touchées.

Mise en œuvre des mesures de prévention contre les abus de pouvoir, les violences sexistes et sexuelles

  • S’assure que les membres de la communauté connaissent la politique et ont accès à l’information (mécanisme de remontée des plaintes, focal point…).
  • Participe au besoin à l’organisation de formations et de séances de sensibilisation
  • Applique les standards relatifs à la prévention des abus de pouvoir, des violences sexistes et sexuelles.
  • Contribue à créer et maintenir un environnement épanouissant et protecteur pour son équipe, les membres de la communauté et les partenaires impliqués sur le projet.

EXPERIENCES ET COMPETENCES

Expérience

Master en anthropologie de la santé, sociale, sciences sociales ou équivalent

Trois ans d’expérience :

  • Dans la réalisation d’études qualitatives/ethnographiques concernant des communautés indigènes et/ou des questions sociales ou culturelles dans des pays en développement.
  • Dans les domaines de la riposte aux flambées de maladies infectieuses et de situations d’urgence est un atout.

Souhaitable  : Expérience antérieure de travail avec ALIMA, dans des organisations/institutions des Nations Unies, des institutions internationales, des partenaires du groupe sectoriel pour la santé, des organisations humanitaires ou non gouvernementales.

COMPÉTENCES

  • Bonne capacité de communication
  • Excellentes compétences relationnelles ; solides aptitudes en matière d’organisation et d’animation ; et capacité à travailler efficacement dans un environnement multiculturel.
  • Bonne maîtrise de l’outil informatique et des logiciels, notamment Excel, Power Point.
  • Bonne connaissance de la MVE
  • La connaissance d’ALIMA ou des ONG au niveau global et national est un atout.
  • Participer à l’utilisation efficace des ressources.
  • Favoriser l’intégration et le travail d’équipe.

Langues parlées du candidat

  • La maîtrise du français (oral et écrit) indispensable
  • L’anglais est un atout

CONDITIONS

Durée du contrat  : 6 semaines, renouvelable

Prise de poste  : ASAP

Salaire: selon expérience + per diem

ALIMA prend en charge :

– les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

– les frais d’hébergement

– la couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits

– l’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

DOCUMENTS A ENVOYER

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 19/03/2021.

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée.

ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue.

Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Cliquez sur ce lien pour postuler: http://candidatures.alima.ong:8069/jobs/apply/362

Job detail  : Titre du poste  :                             Chargé.e de projet SMNI-PTME Pays :                                              République de Guinée Lieu :                                               Préfecture de Télimélé, avec possibilité de déplacements Durée du Contrat :                      12 mois renouvelables Date…