Offres d’emploi : la Commission de l’union Africaine recrute un Directeur scientifique

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !

La Commission de l’Union Africaine recrute un directeur scientifique

Lieu :  Addis-Abeba
Organisation :  Commission de l’Union africaine – CUA
Date limite : 1er novembre 2021
Identifiant de la demande  : 722

Valeurs de l’UA  

            • Respect de la diversité et du travail d’équipe • Pensez Afrique avant tout

            • Transparence et responsabilité • Intégrité et impartialité

            • Efficacité et professionnalisme • Partage d’informations et de connaissances

Informations sur l’organisation

Relève de :  Directeur
Direction/Département  : Afrique CDC
Division :  Bureau du Directeur
Nombre de subordonnés directs :  0
Nombre de subordonnés indirects :  0
Grade du poste :  P5
Type de contrat :  Régulier
Lieu :  Addis-Abeba, Éthiopie

But du travail

Le directeur scientifique est le principal conseiller scientifique du directeur sur les politiques, les activités et les opérations dans la gestion technique des activités et des programmes de l’agence. Le directeur scientifique participe avec le directeur et partage pleinement la responsabilité de la planification, du suivi et de l’évaluation des activités scientifiques de l’agence.
Le directeur scientifique est chargé d’établir les cadres et procédures éthiques et techniques qui sous-tendent les activités scientifiques de l’agence, de conseiller les autres dirigeants d’agences sur l’intégration de ces cadres et processus dans les activités et programmes, et de faciliter la formation du personnel connexe et le respect des normes scientifiques établies. protocoles.

Fonctions principales

• Fournir un soutien technique et intellectuel dans la gestion de divers éléments liés au domaine d’expertise.
• Identifier les meilleures pratiques et surveiller l’efficacité du soutien de la division/direction à l’UA.
• Contribuer à l’élaboration des stratégies et du plan de continuité des affaires et participer/assurer leur mise en œuvre
• Favoriser et assurer la mise en œuvre des initiatives liées au domaine de spécialisation;
• Soutenir l’organisation de réseaux thématiques, de consultations et de rencontres sur la coopération au développement et les relations internationales.
• Élaborer du matériel et fournir la formation et le soutien nécessaires aux unités organisationnelles selon les besoins.
• Fournir des conseils techniques sur les questions relatives à l’examen du système et au projet de mise en œuvre dans le domaine de spécialisation, au besoin.

Responsabilités spécifiques

Le directeur scientifique doit :

a) S’appuyer sur ses connaissances et son expertise personnelles dans la gestion technique des programmes médicaux/scientifiques de santé publique pour établir des lignes directrices et des politiques générales et pour élaborer des recommandations de base pour les études et analyses de recherche. Consulter, surveiller et mesurer les résultats de ces programmes à travers des études qui évaluent l’efficacité des activités du projet pour répondre aux besoins du CDC Afrique ;
b) Fournir au directeur et au directeur adjoint des recommandations pour améliorer et/ou surmonter les lacunes et les lacunes, et formuler des plans d’action alternatifs pour la solution de problèmes scientifiques et techniques transversaux complexes ;
c) Fournir des conseils médicaux/scientifiques sur les problèmes critiques de santé publique, en particulier ceux qui affectent les populations africaines ;
d) Agir en tant qu’autorité de premier plan et intégrer les connaissances et l’expérience des programmes et politiques médicaux/scientifiques de santé publique pour fournir des conseils sur les questions de procédure transversales et les questions de politique multicouches et multidimensionnelles. Résoudre des problèmes, modifier des procédures, développer et interpréter des politiques complexes pour répondre à des conditions nouvelles et nouvelles et défendre les politiques de santé publique devant les représentants d’autres partenaires de santé publique, y compris les agences gouvernementales et non gouvernementales, l’industrie privée, les universités et la communauté scientifique ;
e) Fournir des conseils médicaux/scientifiques et une assistance dans le développement et la mise en œuvre de procédures, méthodes et stratégies de partenariat avec d’autres pays et institutions mondiales afin de créer des systèmes de santé qui collectent des informations et fournissent une réponse rapide aux menaces pour la santé infectieuses et non infectieuses ;
f) Superviser la mise en œuvre et fournir des conseils pour la recherche opérationnelle, translationnelle et de renforcement des capacités transversale liée aux résultats et aux extrants. Faciliter des exemples, des méthodes, des formations, des conseils, des orientations ainsi qu’un soutien scientifique et éditorial pour de telles recherches ;

g) Fournir des conseils d’experts médicaux, techniques et scientifiques au personnel professionnel et technique de l’agence dans la planification, la conduite, la mise en œuvre, l’analyse et la publication de projets scientifiques appliqués, y compris ceux mesurant l’impact sur la population, améliorant l’impact sur la population, les meilleures pratiques, et évaluation des programmes de santé publique;
h) Établir le Conseil d’examen institutionnel (IRB) du CDC africain et faciliter la formation du personnel et la conformité aux normes internationales de l’IRB. Faciliter les liens avec d’autres IRB à des fins de mentorat et de recherche d’informations. Fournir des conseils sur la protection des sujets humains et des liens avec le comité d’examen institutionnel de l’agence ainsi que d’autres comités d’examen institutionnel appropriés ;
i) Identifier et répondre aux problèmes éthiques dans les aspects scientifiques et programmatiques de l’agence et comprendre les défis éthiques et fournir des cadres et des outils pour les résoudre ;
j) Développer, coordonner et collaborer au développement et à la mise en œuvre de l’apprentissage à distance et du partage de matériel éducatif ou d’information lié à la santé afin de promouvoir la recherche scientifique et le partage de conseils et d’assistance médicaux/scientifiques à travers les réseaux de santé publique du CDC en Afrique ;
k) Faire partie de comités d’examen, de groupes d’étude, de groupes de travail sur la santé publique ou de groupes comparables et élaborer des politiques, procédures et lignes directrices médicales/scientifiques de santé publique en rapport avec les programmes ;
l) Participer aux évaluations de projets et de programmes et s’assurer que les examens périodiques des agences sont exacts. Développer, recommander et/ou approuver des modifications aux activités du projet. Travailler en étroite collaboration avec la direction du Secrétariat, la division et les RCC pour réorienter le programme lorsque les ajustements ou la définition des objectifs de l’agence changent ;
m) Examiner indépendamment des rapports, des articles scientifiques, des notes de service et d’autres documents similaires dans le but de fournir des recommandations écrites concernant ces questions scientifiques. Fournir au bureau du directeur des réponses aux demandes de renseignements reçues sur des questions et des programmes spécifiques de l’agence.
n) Exécuter d’autres tâches assignées par le directeur.

Exigences académiques et expérience pertinente

• Les candidats doivent avoir au moins une maîtrise universitaire dans une discipline pertinente telle que, mais sans s’y limiter, la santé publique, l’épidémiologie, la recherche sur les services de santé, la recherche sur les résultats de la santé, la biostatistique, les sciences de l’environnement ou les sciences de la décision. Un doctorat (par exemple Ph.D., Sc.D. ou D.PH.) est fortement préféré.
• Les candidats doivent avoir au moins douze (12) ans d’expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, pertinents et pratiques dans la recherche en santé publique et l’épidémiologie, dont sept (7) ans doivent être au niveau expert/spécialiste avec cinq (5) ans d’exposition en supervision.
• Une expérience pratique dans la réalisation de recherches en santé publique, épidémiologie, sciences de la santé et résultats est requise, avec une exposition à l’administration scientifique et/ou à la haute direction d’un programme national d’épidémiologie ou de recherche en santé publique dans n’importe quel cadre, y compris une agence gouvernementale, un établissement universitaire, un centre de recherche organisation ou une entreprise des sciences de la vie.

• Les autres exigences en matière d’expérience sont les suivantes :

a. une. Solide gestion scientifique et expertise technique liée à tous les domaines fonctionnels applicables ;
b. Connaissances spécialisées et expérience pertinente de la gestion de l’épidémiologie, des services de santé ou de la recherche sur les résultats au sein d’un organisme gouvernemental ou d’un établissement universitaire ou d’un organisme de recherche dans un contexte de santé publique. Une expérience applicable et pertinente dans le secteur privé au sein d’un organisme de recherche ou d’une entreprise des sciences de la vie sera également considérée ;
c. Expertise démontrée en santé publique et/ou en recherche sur les résultats cliniques (telles que, mais sans s’y limiter, les études cas-témoins et de cohorte rétrospectives ou prospectives, les études d’observation, la modélisation et l’analyse clinico-économiques,/méta-analyse), y compris l’interprétation de l’analyse statistique et la communication des résultats de la recherche est requise ;
ré. Une expérience de la direction de la santé publique, de l’épidémiologie et de la recherche sur les résultats dans différentes régions géographiques, en particulier en Afrique, est hautement souhaitable ;
e. Une vaste expérience de la collaboration avec des partenaires de recherche et de programme et de la gestion de tâches multiples et de projets complexes est attendue ;
f. Expérience démontrée et capacité avérée à servir et à représenter efficacement les intérêts scientifiques de l’organisation en tant que membre d’un comité d’examen scientifique, d’un groupe d’étude, d’un groupe de travail sur la santé publique ou de groupes comparables à qui la responsabilité d’examiner et d’élaborer des politiques, procédures et lignes directrices scientifiques en matière de santé publique a été déléguée ;
g. Connaissance et expérience pratique de la mise en œuvre de la recherche et des programmes de santé publique liés aux stratégies One Health.

Compétences requises

A. Compétences fonctionnelles

• Maîtrise des théories, concepts, principes, pratiques, méthodes et techniques d’administration des programmes de santé publique et d’autres aspects du domaine de la santé publique afin de résoudre des questions, problèmes et problèmes particulièrement difficiles et critiques qui peuvent ne pas être résolus par les méthodes traditionnelles ;
• Maîtrise d’un large éventail de méthodes qualitatives et/ou quantitatives pour l’évaluation et l’amélioration de l’efficacité des programmes ou l’amélioration des processus et systèmes de gestion complexes ;
• Connaissance approfondie des principes, concepts, méthodes et techniques utilisés dans le domaine de la santé publique internationale/nationale afin d’analyser, d’évaluer et de fournir des conseils et des consultations d’experts dans la planification, le développement et l’amélioration de la recherche scientifique et de la prestation de programmes ;
• Un dossier de publications de haute qualité sur l’épidémiologie et/ou les résultats de recherche évalués par des pairs est requis. Une expérience de la formation et de l’encadrement du personnel dans le processus de publication à comité de lecture est hautement souhaitable ;
• Capacité d’identifier et de quantifier les besoins pour soutenir les initiatives de santé publique ;
• Connaissance approfondie des processus de planification stratégique et d’évaluation;
• Aptitude avérée à travailler en collaboration et à diriger efficacement dans un environnement d’équipe multiculturel et inter-fonctionnel ;
• Capacité à communiquer efficacement à la fois oralement et par écrit, les buts et objectifs du programme, y compris la justification scientifique de la recherche et des programmes et les exigences spécifiques ;
• Aptitude démontrée en matière de compétences informatiques, y compris l’administration de bureau et les applications logicielles statistiques et les systèmes d’information numériques en ligne.
• La maîtrise de l’une des langues de travail de l’Union africaine (arabe, anglais, français, portugais ou espagnol) est requise. La connaissance d’une ou plusieurs des autres langues de travail de l’UA serait un atout supplémentaire.

Compétences en leadership :
  • Construire des relations

  • Favoriser la culture de responsabilisation

  • Orientation d’apprentissage

  • Communiquer avec influence

Les compétences de base :
  • Construire des relations

  • Favoriser la culture de responsabilisation

  • Orientation d’apprentissage

  • Communiquer avec influence

Compétences fonctionnelles :
  • Pensée conceptuelle

  • Partage des connaissances et de l’information

  • Conduire pour le résultat

  • Orientation Amélioration Continue

 DURÉE DU MANDAT :

La nomination sera faite sur un contrat à durée déterminée pour une période de trois (3) ans, dont les douze premiers mois seront considérés comme une période d’essai. Par la suite, le contrat sera d’une durée de deux ans renouvelable, sous réserve de performances et de livrables satisfaisants.

INTÉGRATION DU GENRE :

La Commission de l’UA est un employeur garantissant l’égalité des chances et les femmes qualifiées sont fortement encouragées à postuler.

LANGUES :

La maîtrise de l’une des langues de travail de l’UA (arabe, anglais, français, portugais et espagnol) et la maîtrise d’une autre langue de l’UA sont un avantage supplémentaire

RÉMUNÉRATION:

Salaire de base indicatif de 50 746,00 $ US (échelon P5 1) par an plus d’autres droits connexes, par exemple l’ajustement de poste (46% du salaire de base), l’allocation de logement 26 208,00 $ US (par an) et l’allocation d’éducation (100 % des frais de scolarité et autres frais d’éducation – dépenses connexes pour chaque personne à charge éligible jusqu’à un maximum de 10 000,00 $ US par enfant et par an), pour le personnel recruté sur le plan international et un maximum de 3 300 $ par enfant et par an pour le personnel recruté localement.

 

Appliquer maintenant