Offres d’emploi : Président du Conseil de Régulation de l’ARREC

INTITULÉ DU POSTE  : Président du Conseil de Régulation de l’ARREC
INSTITUTION COMMISSION DE LA CEDEAO
GRADE : D2
SALAIRE ANNUEL : UC 76,359.51 USD120,480.04
STATUT : 5 ans non renouvelables
AGENCE : Autorité de Régulation Régionale du secteur de l’Electricité de la CEDEAO (ARREC)
SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE Commissaire chargé de l’Énergie et des Mines
LIEU DE TRAVAIL : ACCRA, GHANA
DATE LIMITE  : 10 novembre 2020

Les candidatures devront être envoyées à l’adresse : [email protected]

APERÇU DES TÂCHES
Placé(e) sous l’autorité du Commissaire chargé de l’énergie et des mines, le/la titulaire du poste supervisera l’ensemble des activités, programmes, projets, politiques, directives en lien avec le développement régional du marché et de la régulation de l’électricité et dans l’espace CEDEAO.
RÔLE ET RESPONSABILITÉS
  • Assurer le rôle d’ordonnateur principal du conseil de régulation. Représenter le conseil de régulation dans toutes les activités et représente l’ARREC à toutes les instances de droit;
  • Organiser, suivre, coordonner et superviser toutes les activités de l’ARREC et de son personnel;
  • Préparer l’ordre du jour, organiser et présider les réunions du conseil de régulation;
  • Ordonner et exécuter le budget préparé par le conseil de régulation de l’ARREC et approuvé par le conseil des ministres de la CEDEAO;
  • Assurer la diffusion et la publication des décisions prises par le conseil de régulation sur les échanges transfrontaliers d’électricité au sein de la CEDEAO et assurer le fonctionnement quotidien de l’agence;
  • Superviser les activités de l’ARREC relatives à l’administration, aux finances, à la comptabilité et aux ressources humaines ;
  • Promouvoir le travail d’équipe et la collaboration au sein du personnel de l’ARREC placé sous sa supervision directe en fournissant une orientation et des conseils clairs, en fixant des objectifs réalisables et en favorisant un environnement qui leur permet d’accomplir leurs tâches de manière responsable, efficace et efficiente;
  • Promouvoir un environnement de travail positif, respectueux des hommes et des femmes, tout en veillant à l’observance des normes de conduite les plus élevées à l’agence;
  • Identifier les opportunités et mettre en œuvre l’innovation et l’amélioration continue en faveur de l’excellence organisationnelle et de la performance de classe mondiale;
  • Informer en permanence le Commissaire à l’énergie et aux mines de la CEDEAO sur les progrès et les défis rencontrés dans la mise en œuvre des programmes et projets, la mobilisation des ressources, ainsi que sur les questions techniques, politiques, stratégiques, administratives, financières, comptables;
  • Superviser et suivre toutes les activités de l’ARREC, en veillant à maximiser les opportunités de coordination des programmes de travail, en fournissant des orientations et des contributions techniques et politiques et en garantissant l’application des normes de qualité les plus élevées, dans le cadre de l’évaluation des performances de l’ARREC;
  • Mettre en œuvre les accords de financement et/ou d’assistance technique et interagir régulièrement avec les partenaires techniques et financiers;
  • Élaborer le budget annuel de l’ARREC et suivre sa mise en œuvre;
  • Évaluer les programmes et projets mis en œuvre par le l’agence;
  • Préparer et soumettre des rapports aux organes statutaires de l’ARREC;
  • Collaborer étroitement avec le Système d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest Africain (EEEOA) pour développer le marché régional de l’électricité de la CEDEAO;
  • Poursuivre  le renforcement des capacités des instances nationales de régulation de l’énergie;
  • S’acquitter de toute autre tâche assignée par le supérieur hiérarchique.
QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCE
  • Être titulaire d’une Maîtrise (ou équivalent) en génie électrique/électromécanique, énergie, économie, finances ou droit obtenue d’une université reconnue, dans une discipline liée au mandat de l’organisation et au poste.
  • Justifier de quinze (15) années d’expérience avec une prise de responsabilité progressive dans le domaine de l’énergie notamment dans la production, le transport, la distribution ou la vente et/ou la réglementation, le droit, l’économie les finances,  la gestion financière ou la diplomatie, en tant que chef d’équipe, avec au moins sept (07) années d’expérience acquise dans des domaines liés aux interventions de la CEDEAO; Attester d’une expérience de travail avec des États membres et des délégations dans le cadre d’organisations internationales, notamment en ce qui concerne la planification, le financement et la supervision de programmes et projets;
  • Avoir une bonne connaissance des réformes institutionnelles et de la réglementation du secteur de l’énergie électrique;
  • Posséder de bonnes connaissances des questions de politique énergétique, en particulier des réformes institutionnelles du secteur de l’électricité, ainsi que des questions économiques liées aux échanges transfrontaliers d’électricité et à la gestion du marché de l’électricité (planification, tarification/ prix, concurrence, financement, etc.);
  • Disposer de bonnes connaissances des institutions et des mécanismes communautaires en vigueur dans l’espace CEDEAO et avoir une expérience probante dans le domaine de la régulation du secteur de l’énergie électrique en Afrique de l’Ouest; Une expérience des relations et des négociations internationales sera un atout supplémentaire;
  • Avoir une bonne connaissance de l’élaboration de politiques et de stratégies, de la gestion du changement et de questions connexes, avec résultats / impacts géographiques considérables;
  • Être apte à diriger l’élaboration, la gestion et l’examen de rapports et de documents portant sur des questions techniques et politiques;
  • Connaitre les politiques, le management, les systèmes et procédures de gestion administratives, budgétaires et des ressources humaines de la CEDEAO, ainsi que les réglementations en vigueur dans l’espace communautaire;
  • Avoir une expérience de haut niveau dans l’établissement de partenariats stratégiques, la collaboration et l’harmonisation de points de vue avec de multiples intervenants internes et externes sur des questions critiques/complexes.
LIMITE D’AGE
Etre âgé de moins de 50 ans. Cette disposition ne s’applique pas aux candidats internes
PRINCIPALES COMPÉTENCES CONCERNANT LA CEDEAO
·        Faire preuve de passion et d’engagement envers les principes, les valeurs et l’éthique de la fonction publique et la pratique de la responsabilisation dans la gestion du secteur public;
·        Être en mesure d’inspirer, de motiver et d’engager les autres collaborateurs pour résoudre des problèmes et les conflits, modifier le style du leadership, répondre aux exigences de la situation, et mener avec succès des missions dans des environnements incertains et instables; savoir entretenir une culture où les gens se tiennent personnellement responsables des résultats;
·        Faire preuve de cohérence dans les actions et le respect des valeurs, des méthodes, de la confidentialité, de l’éthique, des mesures, des principes, des attentes et des résultats, ce qui passe par un profond engagement à faire ce qu’il faut pour la bonne cause, quelles que soient les circonstances;
·        Avoir une bonne connaissance du mandat, du plan/des priorités stratégiques de la CEDEAO ainsi que de la situation et des tendances économiques, politiques et sociales dans les États membres, en ce qui concerne le poste de travail.
·        Être en mesure de mener des négociations à enjeux élevés avec des clients de haut niveau, tout en tenant compte des différents agendas, les  normes culturelles et les facteurs contextuels des parties prenantes d’un côté et les intérêts de la CEDEAO, de l’autre. Faire montre d’une capacité à s’associer avec des clients internes et externes;
·        Être capable de s’engager personnellement à faire progresser les objectifs de la CEDEAO en vue d’améliorer les services à la clientèle et les relations avec les parties prenantes; s’assurer que des mesures appropriées soient établies pour assurer l’excellence du service à la clientèle;
·        Être bien instruit des exigences professionnelles futures des États membres et jouir d’une bonne compréhension de la capacité interne, de la culture et du climat de l’institution.
·        Comprendre les divers points de vue culturels, en particulier en Afrique de l’Ouest et être sensible aux différences de groupes, considérer la diversité comme opportunité, avoir une hauteur de vue par rapport aux préjugés et à l’intolérance;
·        Jouer  le premier rôle dans la définition de l’éthique, des valeurs et de la culture de l’organisation en les communiquant et en les illustrant de manière constante;
·        Avoir la capacité et assumer la responsabilité d’intégrer une perspective sensible au genre et assurer une participation égale des femmes et des hommes dans tous les aspects du travail
·        Pouvoir identifier les obstacles aux principes d’équité, de justice et de transparence, surveiller les indicateurs de diversité pour la planification et l’élaboration de programmes et promouvoir un cadre de travail exempt de discrimination et de harcèlement.
·        Avoir une bonne connaissance des institutions et agences spécialisées de la CEDEAO et de leurs relations, ainsi qu’une excellente perception des États membres, de leurs opportunités et de leurs défis sociaux, économiques et politiques, de leurs liens culturels et géopolitiques et de leurs intérêts communs/partagés;
·        Avoir une connaissance du cadre juridique de la CEDEAO et de ses  approches d’élaboration des politiques.
·        Faire preuve de créativité dans la réflexion et l’innovation en créant des alternatives, en envisageant de nouvelles possibilités, en remettant en cause les hypothèses et en restant ouvert à des informations complémentaires;
·        Pouvoir analyser les rapports/relations de travail entre plusieurs agences et institutions des différents départements, savoir reconnaître les obstacles ou les défis potentiels et trouver des solutions ou des alternatives de réalisation des priorités stratégiques;
·        Savoir obtenir des informations, des avis et des recommandations de diverses sources afin d’éclairer les décisions prises, d’obtenir des conclusions et de favoriser le changement.
·        Savoir communiquer de manière stratégique en tenant compte d’aspects tels que la synchronisation optimale des messages et la forme de communication, pouvoir traiter habilement des questions instantanées provenant des autres collaborateurs tels que les hauts cadres de la fonction publique, les groupes d’intérêts, les citoyens ou les médias;
·        Avoir une bonne maîtrise des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC);
·        Savoir écrire et parler couramment l’une des trois langues officielles de la CEDEAO (anglais, français et portugais); La connaissance pratique d’une des deux autres langues constituerait un atout.
·        Avoir des aptitudes probantes pour définir des objectifs clairs compatibles avec les stratégies convenues, identifier les activités et missions prioritaires, ajuster les priorités selon les besoins, allouer suffisamment de temps et de ressources pour effectuer les tâches;
·        Savoir anticiper les risques et les imprévus lors de la planification, surveiller et adapter les plans et les actions lorsque cela s’avère nécessaire et utiliser son temps efficacement;
·        Pouvoir traduire l’orientation stratégique, y compris la vision, la mission et les valeurs en stratégies efficaces; savoir développer, diriger et assurer une communication valable de la vision partagée, des valeurs, de la mission et de l’orientation stratégique pour inspirer et influencer les autres; permettre à l’organisation de faire face aux tendances, problèmes et opportunités émergents et à long terme.

 

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !