Offres d’emploi : Auditeur en Chef des Technologies de L’information

Titre du poste: Auditeur en Chef des Technologies de L’information , PAGL1

Grade: PL3

Poste N°: 50001351

Référence: ADB/20/054

Date de clôture: 29-mai-2020

Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire

Objectifs

LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 80 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013?2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Il gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du président (PRST0), le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), l’Unité de la vérification de la conformité et médiation (BCRM), le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRF), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du Secrétaire général et Secrétariat général (PSEG).
LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :
Le Bureau de l’Auditeur général fournit une assurance indépendante et objective et des services de conseil destinés à ajouter de la valeur et à améliorer les opérations de la Banque. Le Bureau aide également la Banque à atteindre ses objectifs stratégiques en assurant une approche systématique et disciplinée pour évaluer et améliorer l’efficacité des processus de gestion des risques, du contrôle et de la gouvernance. Le Bureau de l’Auditeur général est responsable de la planification, de l’organisation, de l’orientation et du contrôle d’un vaste programme global d’audit interne et externe et de services d’assistance/conseil, y compris, mais sans s’y limiter, tous les projets et programmes du Groupe de la Banque
LE POSTE :
L’objectif global de ce poste est de fournir une assurance indépendante et objective ainsi que des services d’assistance et de conseil, en conformité avec les normes professionnelles d’audit interne en vigueur, avec un accent particulier sur les activités de technologies de l’information et d’analyse des données. L’Auditeur en chef des technologies de l’information dirige une équipe d’audit constituée d’auditeurs et d’assistants pour la réalisation d’audits complexes et de services d’assistance/conseil, en mettant l’accent sur les technologies de l’information et l’analyse des données. Il est également appelé à diriger la conception et le développement des processus d’analyse des données nécessaires au bon fonctionnement du Département et aux activités des différentes parties prenantes concernées.

Fonctions et responsabilités

Sous la supervision et la direction du Chef de division, l’Auditeur en chef des technologies de l’information assume les fonctions suivantes :
ANALYSE DES DONNÉES
  1. Diriger l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie d’analyse des données.
  2. Travailler en collaboration avec la Direction pour identifier des opportunités d’amélioration continue des processus d’analyse des données et d’automatisation des activités manuelles et prendre action à cet égard et assurer l’appropriation de la mise en œuvre de nouveaux processus.
  3. Contribuer à l’identification des opportunités d’analyse des données lors de la planification des missions.
  4. Superviser l’élaboration de tableaux de bord dynamiques et d’outils d’établissement de rapports pour un meilleur suivi des activités du Département, telles que le suivi des recommandations d’audit, l’évaluation du taux d’utilisation du personnel et le suivi de l’état de mise en œuvre des missions.
  5. Jouer le rôle de chef de file en ce qui concerne l’analyse des données, en fournissant des conseils sur les outils et les techniques permettant d’améliorer la collecte, l’analyse et la communication des données. En outre, faciliter le renforcement des capacités du personnel et les activités pertinentes liées à la gestion du changement.
AUDITS EN MATIÈRE DES TI
  1. Diriger l’équipe/le plan d’audit des activités ou opérations très diversifiées de la Banque relatives aux fonctions financières, administratives et opérationnelles, avec un accent particulier sur l’analyse des données et les technologies de l’information au sein de la Banque.
  2. Planifier les audits et déterminer les objectifs, la portée, les critères et la méthodologie à utiliser ainsi que les ressources humaines et budgétaires nécessaires pour s’assurer que l’audit couvre de manière adéquate le domaine sélectionné des opérations, des activités, des systèmes et des contrôles de la Banque, en mettant particulièrement l’accent sur l’analyse des données.
  3. Préparer le programme d’audit ou modifier les programmes existants (le cas échéant), afin de garantir une approche systématique de l’audit et de veiller à ce que le champ d’application de l’audit soit couvert de manière adéquate. En outre, diriger l’évaluation automatisée des risques dans le cadre du programme d’audit.
  4. Conduire le travail de terrain par la collecte de données, de documents et d’informations, par la vérification et l’analyse de ces informations, et en identifiant les faiblesses, les causes et les effets des écarts, des erreurs, du non-respect des règles, des règlements, des politiques, des procédures, etc.
  5. Superviser et passer en revue le travail effectué par d’autres auditeurs et consultants pour s’assurer que les objectifs sont atteints ; que les documents de travail étayent correctement les constatations, conclusions et recommandations, et que le rapport est précis, objectif, clair, concis, constructif et opportun.
  6. Diriger des missions d’audit auprès des organisations des pays membres, des agences d’exécution et des sites de projets. Fournir des conseils sur la conformité aux règles, règlements, politiques et procédures de la Banque afin d’améliorer la mise en œuvre des projets.
  7. Choisir, présenter et discuter des résultats d’audit d’un impact particulièrement important ou des recommandations de changements substantiels dans les procédures, le déroulement des opérations ou l’organisation, avec les responsables et les directeurs concernés afin d’obtenir leur accord.
  8. Préparer, sous la supervision du Directeur et pour transmission à l’Auditeur général, le rapport d’audit préliminaire contenant des observations, des conclusions et des recommandations visant à renforcer les contrôles, à protéger les actifs ou l’image de la Banque, à améliorer les procédures de travail et à garantir une utilisation efficace des ressources.
  9. Préparer le rapport d’audit interne final après avoir intégré les commentaires des départements audités, sous la supervision du Directeur, pour transmission à l’Auditeur général.
  10. Préparer et proposer des directives générales d’audit, des manuels d’analyse des données, des procédures et des normes pour les activités d’audit interne afin de garantir la cohérence de l’approche d’audit, l’indépendance, l’objectivité, la compétence professionnelle et la diligence requise.
  11.  Coordonner les évaluations d’assurance qualité externes généralement menées par les auditeurs externes ou l’Institut des auditeurs externes ou le département d’audit interne d’une banque multilatérale de développement, afin de faciliter leur travail en recueillant toutes les données, tous les documents et tous les renseignements nécessaires dans tous les départements, en envoyant des questionnaires d’enquête à tous les directeurs, en organisant et en participant aux réunions avec les directeurs et la haute Direction, en lisant et en formulant des observations sur leurs rapports préliminaires.

Critères de sélection

  1. Être titulaire au minimum d’un Master ou d’un diplôme équivalent en audit, finance, comptabilité, administration des affaires, informatique, mathématiques, statistiques, systèmes d’information, et d’une certification professionnelle reconnue au niveau international.
  2.  Justifier d’une expérience d’au moins sept (7) ans dans un cabinet d’audit professionnel reconnu au niveau international ou dans une institution financière internationale, dont trois ans à la direction d’équipes d’auditeurs. Une expérience pratique en matière d’analyse de données serait un atout.
  3. Avoir une connaissance avérée et une grande expérience de l’audit des produits informatiques de trésorerie et des systèmes d’information tels que le système SAP Net Weaver, la gestion des risques d’entreprise (ERM), l’approche intégrée de l’audit.
  4. Avoir une certification professionnelle, notamment CISA, CIA, CISSP ou CISM ainsi qu’une expérience des outils d’audit assistés par ordinateur constituent un avantage.
  5. Autres compétences souhaitables : Faire preuve de compétences en matière d’analyse, de programmation, d’intuition des données et de résolution de problèmes dans des domaines tels que l’extraction de données, l’analyse et l’apprentissage automatique, l’utilisation d’outils tels que SQL, Python, Tableaux, R, ACL, Oracle Optics et Qlikview. Être capable de produire des représentations graphiques claires et des visualisations de données convaincantes en utilisant des outils tels que Power BI.
  6. Être capable de gérer des questions sensibles dans un environnement multiculturel et de nouer des relations de travail efficaces avec ses collègues.
  7. Démontrer une capacité avérée à respecter les délais tout en assurant la qualité et en dépassant les attentes des clients.
  8. Être capable d’appliquer les normes d’audit internationales pour produire un rapport d’audit de qualité répondant aux besoins/à la situation de la Banque en matière de stratégie.
  9. Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à  : HR Direct  [email protected] (le lien envoie un courriel)

Accédez à ce lien pour Postuler à l’offre 

 

 

Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des  pays membres  de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

 

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !